La loose épisode 7, arrivée à Koh Phi Phi | Cécile & Benjamin see the world !

Fév 23

La loose épisode 7, arrivée à Koh Phi Phi

par dans Thaïlande

Tags: , , , , , , , ,

Les arrivées dans les stations balnéaires nous offrent de très belles looses en ce moment….

Nous terminons le Cambodge par Battambang. La ville n’a pas vraiment un grand intérêt mais elle nous permet de nous reposer de nos quatre jours bien chargés à Angkor. Elle nous sert aussi d’étape pour sortir du Cambodge afin de rejoindre la Thaïlande.

Notre programme « Rejoindre Ko Phi Phi » se déroule sur deux jours et nous allons prendre presque tous les moyens de transports possibles exceptés la navette spatiale et l’avion ;-)

Pour notre première journée, nous avons une contrainte assez forte, nous avons un train de nuit partant à 19h30 de Bangkok. Ca serait trop simple sans cette contrainte, nous sommes des tours du mondistes ou bien !? Des pros des transports en communs avec multiples correspondances !?

Nous sommes donc debout à 4h45 du matin (ouch !?) pour prendre le bus vers le poste frontière. Le bus arrive en même temps que nous à la gare routière et repart pratiquement de suite soit avec 25 minutes d’avance sur l’horaire officiel !Nous ne saurons jamais si nous avons eu une chance folle de l’avoir ou si nous étions les seuls prévus à cette étape. Sachant que si nous avions loupé le bus et bien… nous rations notre train !

Enfin, après 2h30 de trajet, nous arrivons à la frontière et passons sans souci. Nous sommes bien contents d’être matinaux puisque nous faisons la queue pendant une petite demi-heure. Je pense que l’attente doit être bien plus longue quand les groupes débarquent après leurs excursions à Angkor.

Nous voici enfin coté Thaïlandais, nous attendions ce moment depuis plusieurs jours, l’appel de la plage se fait sentir ! Après une petite demi-heure de camion-taxi bien rustique, nous arrivons à la gare routière et trouvons rapidement un bus pour aller à Bangkok. Au final nous arrivons à 15h à la gare de Bangkok, soit bien en avance pour notre train à 19h30. Le réveil à 4h45 commence à se faire sentir et il nous faut du café pour garder les yeux bien ouverts. A 21h, nous nous endormons rapidement dans notre cabine. Nous avons hésité à prendre la 1ère classe mais maintenant aucun regret !

Bon, mais il n’y a pas de loose pour le moment, même pas un petit ratage de correspondance !? Nous préférons la version concentrée… tout dans le second jour !

Après être descendus du train, nous filons dans un taxi-bus orange « Mercedes » pour rejoindre la gare routière. En fait, il s’agit d’un vieux camion aménagé qui, c’est sûr, ne passe pas le contrôle technique. Néanmoins, il est équipé d’une TV et d’un lecteur de DVD tout neuf, pratique pour cacher le bruit digne d’un V12 Ferrari !

Une fois arrivés, nous sommes dirigés vers l’unique compagnie qui semble desservir Krabi. Les bureaux sont pleins à craquer de touristes un peu excédés. Il semble qu’ils fassent du surbooking… Humm nous sentons la loose poindre le bout de son nez ! Notre départ est programmé dans 30 minutes et le bus est déjà là. A notre grand étonnement, nous trouvons de la place et notre bus part à l’heure ! La chance nous sourit, ce trajet de 2h30 commence bien.

Quatre heures plus tard, nous arrivons à Krabi, soit avec 1h30 de retard. Le chauffeur nous indique qu’il ne faut pas descendre à la gare routière, il va nous emmener directement au port. 5 minutes plus tard, nous sommes débarqués dans une sorte de terrain vague qui ressemble à un dépôt de bus où un gentil rabatteur nous attend pour nous proposer ses services. Légèrement échauffés par le retard et l’absence de clim’ dans le bus, je me plains et lui dis ses quatre vérités. Se rendant compte qu’il ne pourra pas nous arnaquer, il commence à nous menacer. Finalement nous partons à pied avec le reste du groupe.

Sans trop galérer, nous arrivons au port à 13h35… Le bateau pour Ko Phi Phi était prévu à 13h30 ! Ouch ! Nous devons attendre 16h pour prendre le dernier bateau. Nous partons déjeuner pendant cette pause forcée. Cécile a définitivement la loose qui lui colle à la peau. Elle commande un « hot sandwich ». La serveuse apporte fièrement dans une soucoupe à café un micro sandwich, style « je suis dans la mode, je mange que de la salade et un micro bout de pain ». Avec un petit déjeuner pris dans notre super bus sans clim’, il en fallait un peu plus pour nous rassasier.

La bateau part bien sûr avec du retard, complètement en surcharge. Il y a du touristes partout, c’est assez flippant. Nous débarquons enfin à Koh Phi Phi, presque soulagés. En débarquant, nous avons droit à une petite taxe pour aider au nettoyage de l’île. Vu l’état de l’île, il est probable que l’argent soit utilisé à d’autres fins…

Pour arriver à destination, il nous reste à trouver notre taxi-bateau pour arriver à l’hôtel. Bien sûr, nous ne trouvons pas notre « pick up » ! J’appelle l’hôtel, la patronne m’assure qu’il est bien là. Dix minutes plus tard, nous voyons arriver un employé de l’hôtel qui nous engueule presque d’être en retard… heu nous venons de débarquer du ferry !! Il nous emmène au bateau, charge nos sacs et nous filons vers l’hôtel. La mer est assez formée et après quelques minutes de navigation, il est évident que la bateau n’est pas fait pour amener des passagers au sec. Nous ne sommes pas protégés. Cinq minutes plus tard, nous sommes trempés, le bateau bouge énormément. Nos compagnons de voyages trouvent cela amusant au début mais rigolent beaucoup moins à la fin. Cécile, et c’est un euphémisme, n’a pas du tout apprécié ce petit périple. Heureusement, nos sacs n’ont pas trop souffert.

Nous voilà donc à l’hôtel trempés, le staff ne s’excuse même pas et nous montre notre bungalow. Nous filons nous changer, nous plaindre (encore) de nous être fait trimballer comme du bétail et enfin dormir puisque nous sommes morts de fatigue. Mais le sort en a décidé autrement. Le lit est complètement défoncé et la mer qui est au pied de notre bungalow est vraiment agitée donc bruyante. Je dors mal à cause du lit, Cécile dort mal à cause du bruit.

Le lendemain matin, frais comme des gardons, nous nous rendons compte que les bateaux passent non stop devant notre plage. Il est impossible d’aller snorkeller sans se faire frôler par les bateaux. Génial !

Après une nouvelle complainte (encore et toujours!), nous changeons de bungalow, avec un vrai lit et plus éloigné de la mer. Les bateaux semblent être plus discrets. Nous pouvons enfin nous reposer mais que ce fut éprouvant d’arriver jusqu’ici !

« »

3 Commentaires sur “La loose épisode 7, arrivée à Koh Phi Phi”

  1. De Leila:

    waoouh ! Quel périple ! Contente que vous ayez pu avoir un autre bungalow ! Je vous embrasse, bon séjour !

    Posté le 23 février 2012 à 09:24 #
  2. De Flo:

    une bonne loose digne de ce non :-)) je suis définitivement adepte… à vos dépens !!! je vous embrasse bien fort.

    Posté le 23 février 2012 à 12:12 #
  3. De francois:

    La Thaïlande : comme dit par nos ancêtres, visiter le Monde est sympa mais le
    plus beau pays est le sien. Francois.

    Posté le 24 février 2012 à 22:14 #

Ecrire un message / commentaire

Misc

Misc

See the World : le livre !!!

Livre See the World

Informations pays

Thaïlande - ราชอาณาจักรไทย

Monnaie : Baht

1 € = 42 THB

Langue : Thaï

Capitale : Bangkok

Population : 65 493 298 hab.

Infos au 14/07/2011

Parcours prévisionnel

Bloglovin’

Follow on Bloglovin

Pinterest