Oct 31

To give or not to give… on se tâte à acheter un zébu !

par dans Madagascar

Tags: , , , , ,

Nous voici à Antsirabe, dans la ville où se trouve la Zébu Overseas Board, une sorte de banque de microcrédit qui permet à des familles de paysans d’acquérir, en location-vente, des zébus pour la production de lait, d’engrais, les déplacements en charrette, les labours et la reproduction. 

La ZOB (Zébu Overseas Board) est plutôt médiatique. Peu de temps après sa création en 1997, Le Monde lui a consacré un papier qui lui a valu un certain succès. Arte, France télévision et M6 ont relayé l’info par des petits reportages.



Pour notre part, on les a connu alors que, depuis Paris, nous préparions l’itinéraire du voyage en hésitant entre l’Ethiopie et Madagascar, nous étions allés à une projection d’un petit documentaire sur Madagascar qui présentait diverses initiatives de développement durable sur l’ile rouge. Le concept et l’approche un peu décalée et rigolote nous avaient bien plu, d’autant plus qu’elle rejoignait la problématique du microcrédit qui nous intéresse bien.

En gros, via un don en ligne, on ouvre un PEZ (Plan Epargne Zébu ou Zolidarité). On devient alors propriétaire d’un zébu confié à une famille qui, au terme de deux ans de remboursements mensuels, devient à son tour propriétaire de l’animal. Le capital est alors réinvesti dans d’autres projets de développement agricole à Madagascar, sauf si on souhaite un remboursement mais en pratique, ça n’arrive quasi jamais. S’il s’agit d’un don d’un côté cela prend la forme, pour les familles, d’un prêt à taux zéro. L’originalité du PEZ repose aussi dans sa volonté de mettre en relation les acteurs du projet en incitant un voyage à Madagascar.

La ZOB n’est ni une association, ni une ONG mais une société sociale dont l’ensemble des profits est réinjecté dans la structure, rien ne va aux dirigeants. Elle cible son action en direction des paysans les plus démunis qui n’ont accès à aucune autre source institutionnelle de financement.

Pourquoi hésiter alors ???

Tout d’abord parce que traîne sur le net un certain nombre de critiques accusant la structure de prendre plus de 50% en frais de fonctionnement sur le coût annoncé d’un zébu. Il est vrai qu’à 300 euros demandés par bête, alors qu’on sait qu’elles se vendent 150 ici, ça donne à réfléchir… Les dirigeants s’en défendent bien entendu mais reconnaissent que, par le passé, des abus ont été commis…

Notre idée c’était vraiment de les rencontrer pour leur faire part de nos interrogations mais leurs bureaux sont fermés pour 4 jours en raison du pont de la Toussaint… Ils sont peut être aux 35 heures :-)

So… on se retrouve un peu perplexe…

« »

2 Commentaires sur “To give or not to give… on se tâte à acheter un zébu !”

  1. De Jeremy A.:

    Des abus pour les zébus, z’est incroyable!! Z’alut

    Posté le 2 novembre 2011 à 10:40 #
    • De Benjamin:

      eh oui ma petite dame! Le Zébu va bientôt se mettre en grève avec tous ces abus !
      ;-)

      Posté le 8 novembre 2011 à 19:55 #

Ecrire un message / commentaire

Misc

Misc

See the World : le livre !!!

Livre See the World

Informations pays

Madagascar - Madagasikara

Monnaie : Ariary

1 € = 2 827 AR

Langue : Malgache - Français

Capitale : Antananarivo

Population : 21 281 844 hab.

Infos au 14/07/2011

Parcours prévisionnel

Bloglovin’

Follow on Bloglovin

Pinterest