Les Flinders Ranges | Cécile & Benjamin see the world !

Avr 08

Les Flinders Ranges

par dans Australie

Tags: , , , , , , , , , ,

Après avoir été subjugués par Kings Canyon, Uluru et les Monts Olga, nous avons presque peur d’être déçus par les Flinders Ranges, tellement la barre est haute. Pourtant le National Geographic précise que c’est le plus beau parc national d’Australie !

La route pour les Flinders Ranges à partir de Coober Peddy est pleine de surprises. Après avoir fait la course avec un train de marchandises (il roule à 80 km/h), nous tombons sur des lacs d’eau salée. Cette grande étendue blanche au milieu de l’outback est bien surprenante et nous en profitons pour faire une petite pause. Enfin nous ne sommes pas seuls, les mouches sont encore là et tentent par tous les moyens de nous gâcher notre mini-balade.

Australie : lac salé sur la route Australie : lac salé sur la route

En continuant notre route, nous croisons encore de nombreux animaux : autruches, renards, iguanes, moutons, énormes rapaces. Une fois arrivés à Port Augusta, l’atmosphère change complètement. Nous rentrons dans l’ancienne région desservie par le Ghan. Des vestiges de la prospérité ferroviaire sont encore présents mais avec un sérieux « coup de vieux ». Le temps s’est comme arrêté au XIXe siècle.

En fin de journée, nous arrivons à notre hostel, qui est en fait un camping. Nous découvrons que nous sommes dans une « cabine ». Nous craignons donc de nous retrouver dans un préfabriqué disons spartiate et glauque mais il n’en est rien. Nous avons une belle cabine avec notre propre cuisine, un vrai lit et nous sommes tous seuls. Le grand luxe ! Il s’agit de loin de notre meilleur hébergement depuis le début du voyage australien. En plus, les propriétaires du camping sont adorables et extrêmement serviables. Après notre expérience un peu tendue à Darwin, les australiens sont vraiment gentils et aidants. Encore une fois, le camping est construit pour se fondre dans le paysage et la pollution lumineuse est minime. Le soir, nous pouvons donc admirer les étoiles et la voie lactée.

Australie : sur la route Australie - Flinders Ranges : en piste !

Les clients sont principalement des australiens en week-end ou en vacances (c’est les vacances scolaires). Nous croisons donc des énormes 4×4 avec treuil, phares et pneus dignes de l’homme qui tombe à pic. Les caravanes rivalisent de fonctionnalités et c’est un peu à celui qui va avoir la plus « grosse ». Marrant (ou pas), ici, les enfants de 8/10 ans jouent à couper du bois avec une hache !

Après une bonne nuit de sommeil, nous décidons de découvrir le Parc national en voiture. Le parc est connu pour ses chaines de montagnes, les plus importantes de la région. Le Wilpena Pound est la formation la plus connue. Elle ressemble à une caldera ou à un cratère de météorite mais en fait il s’agit de massifs rocheux qui font une boucle.

Australie - Flinders Ranges : Great wall of china Australie - Flinders Ranges : Wilpena Pound

De nombreuses scenic roads permettent de découvrir ces chaines. Les plus belles routes sont de simples pistes, nous voilà donc partis pour tester ma conduite sur piste. Un vrai pilote de rallye ! Au final, par garder la caution intacte, j’ai roulé bien tranquillement, vraiment tranquillement ! Encore une fois, l’étendue et la beauté des paysages nous émeuvent. Toutes nos craintes se sont envolées d’un coup. Les Flinders Ranges tiennent largement la comparaison, dans un registre bien différent, au caillou rouge. Nous rêvons d’avoir un 4×4 pour pouvoir prendre les pistes les plus cabossées. La diversité des paysages est impressionnante, en quelques kilomètres, nous passons de la grosse forêt de pins à un paysage semi-désertique.

Australie - Flinders Ranges

Le lendemain, nous avons prévu une marche pour atteindre le mont Ohlssen. La randonnée est marquée comme difficile, nous partons donc tôt pour éviter les grosses chaleurs et nous atteignons sans trop de difficultés le sommet même si ça grimpe sec. Nous avons une vue à 360° sur le fameux Wilpena Pound, c’est grandiose et magnifique. Nous ne sommes qu’à 900 mètres de hauteur mais nous avons l’impression d’être sur le toit du monde.

Australie - Flinders Ranges : au sommet

Juste avant le début de la descente, Cécile fait une mauvaise chute. Elle a le genou un peu égratigné, le poignet foulé mais surtout elle a la cheville douloureuse. Pratique pour effectuer une descente d’1h30 ! Avec mon aide et surtout beaucoup de courage, elle réussit à avancer et nous arrivons au bout de 2h30 au visitor center où nous pouvons lui glacer le pied. Elle a bien joué son coup en se tordant la cheville bien au sommet ;-)

Cécile ne pouvant plus trop marcher, nous demandons au propriétaire du camping un endroit où nous pouvons admirer le couché soleil accessible en voiture. Elle nous indique une petite piste de 9 km en sortant du camping. Nous sommes donc partis pour une expédition au coucher du soleil donc à 20 km/h pour ne pas se prendre un kangourou. Nous n’en croisons pratiquement jamais de jour mais là c’était un festival. Ils sont partout, nous ne savons plus ou donner de la tête et de l’objectif ! Pendant ce temps, le ciel prend petit à petit ses teintes rouge et mauve si caractéristiques. Arrivés en haut de la colline, nous pouvons admirer les chaines de montagnes qui sont baignées de lumière rouge. Le spectacle est tout simplement fascinant et reste, je pense, un des moments clés de notre étape australienne. Les kangourous ne nous ont pas quitté pour autant. Du haut de la colline, nous pouvons les apercevoir pendant que le soleil se couche.

Australie - Flinders Ranges : en piste ! Australie - Flinders Ranges : nous au sunset adossés à Titine !

Avant qu’il fasse nuit noire, nous repartons vers notre cabine afin de ne pas prendre trop de risques avec les animaux. Le retour est encore plus magique puisque nous voyons le soleil disparaitre devant nous.

Australie - Flinders Ranges : sunset Australie - Flinders Ranges : sunset

Au final, nous aurions aimé rester plus longtemps dans ce parc, deux jours de visite ne sont pas suffisants. Néanmoins pas de regret, Cécile n’est plus trop apte à faire de longues marches.

Nous continuons donc notre route vers le sud… au pays des vignes !

P.S.: Cécile va bien; Leïla, sois rassurée :-) Au bout de 3 jours, elle a retrouvé toutes ses capacités motrices en faisant du shopping !

Sources pour les photos aériennes des Flinders Ranges :
http://www.holidayinspirations.com.au
http://www.australiangeographic.com.au

Les photos sont ici !

« »

4 Commentaires sur “Les Flinders Ranges”

  1. De kamel:

    le 4×4 en Australie est indispensable en dehors des grandes villes. Nous en avions loué un 4×4 pour faire Fraser island (la plus grande île de sable du monde avec une superficie de 1840 km2, une longueur de de 123 kilomètres), toute une aventure…

    Posté le 8 avril 2012 à 14:29 #
    • De Cécile:

      L’Australie… le pays de la démesure…
      Bisous de Sydney !

      Posté le 8 avril 2012 à 22:09 #
  2. De Leïla:

    Merci Benjamin : suis rassurée ! Superbes ces photos et le récit ! bisous à très viiiite !

    Posté le 9 avril 2012 à 12:40 #
  3. De Laura:

    Récit et photos qui donnent l’envie de foncer direction l’Australie !!!

    Posté le 9 avril 2012 à 19:20 #

Ecrire un message / commentaire

Misc

Misc

See the World : le livre !!!

Livre See the World

Informations pays

Australie - Australia

Monnaie : Dollar australien

1 € = 1,31 AUD

Langue : Anglais

Capitale : Canberra

Population : 22 607 571 hab.

Infos au 14/07/2011

Parcours prévisionnel

Bloglovin’

Follow on Bloglovin

Pinterest